La volaille, comment bien la choisir ?

Pintade, dinde, poulet, poularde, canard, pour avoir l’assurance d’une volaille élevée en plein air, il est important de sélectionner les labels et les mentions, label rouge, biologique, fermier, en liberté, plein air. Le poulet est sans doute une des volailles les plus consommées aujourd’hui. Pour avoir quelque chose de qualité dans son assiette, il ne faut pas hésiter à faire un détour chez son boucher. Ce dernier a tendance à favoriser une filière dédiée à la volaille qui respecte toutes les normes et conditions d’élevage. 

Un bon poulet doit peser son poids

Trop petit, il aura été abattu bien trop tôt ou mal nourri. Un bon poulet pèse au minimum un kilo cinq. Il aura des os solides, un signe qu’il a pu s’épanouir en plein air. La qualité de sa chair va dépendre de sa nutrition. Une bonne volaille présente une chair crue ferme et cuite, elle tiendra bien sur les os. Si vous constatez une de ses défaillances, ne rachetez pas ce poulet. Même s’ils sont moins chers, les poulets de batterie sans contrôle de la provenance de la nourriture ne seront pas goûteux et d’un point de vue gastronomique, il n’aura aucune saveur. Il vaut mieux manger moins de volaille, mais en acheter une de qualité de temps en temps.

Pour ne pas se tromper lors du choix

Il est important de privilégier les éleveurs de qualité disposant d’un label, d’une appellation contrôlée. L’idéal est de le sortir deux heures avant la cuisson afin de l’avoir à température ambiante. Les volailles aujourd’hui ne sont pas toutes élevées de la même façon, c’est ce qui fait leur différence de goût. Le poulet rôti reste un inconditionnel du dimanche pour de nombreux Français. La volaille comme tout être vivant a droit à des conditions de vie respectables. La qualité d’une volaille doit avoir une croissance lente, une bonne alimentation. C’est une source de protéines de qualité réunissant tous les acides aminés.

Laisser un commentaire