Les photographes amateurs exploités

Les clichés des photographes amateurs sont achetés par les grandes marques, mais leur prix est-il vraiment à la hauteur ?

Les photographes amateurs sont mécontents, car les liens entre eux et les acheteurs se montrent parfois flous. Entre photographies ‘professionnelle’ et ‘amateur’, il n’existe plus réellement de contours artistiques déterminés. Les photographes amateurs, même en utilisant de simples téléphones portables, peuvent produire des clichés exceptionnels qui sont parfois de même qualité que les clichés professionnels.

Aucune opposition entre amateurs et professionnels

Il est tout à fait possible de prendre de magnifiques clichés via un simple Smartphone. Aussi, il est possible de ne pas avoir de merveilleuses photos avec un appareil qui coûte des milliers d’euros.

Actuellement, les amateurs ont l’occasion de médiatiser leurs travaux grâce à internet. C’est une excellente nouvelle pour les photographes peuvent valoriser leurs travaux. Cela dit, les photos prises par les amateurs sont parfois exploitées et servent de ‘filon commercial’. Dans cette optique, les photographes sont souvent rémunérés en cadeaux, ce qui crée un déséquilibre entre les clients et les prestataires.

Amateur ou professionnel, un photographe doit toujours être payé via un contrat clair et honnête. Le travail gratuit conduit inévitablement à un abaissement des contenus.

Des amateurs victimes d’arnaques

Il n’y a rien de mal à voir apparaitre son nom sur une photo. Cela dit, il s’agit simplement d’une loi concernant la propriété intellectuelle. En général, c’est une arnaque parce que parfois les acheteurs ne rémunèrent pas les travaux des amateurs suivant le tarif du marché. De plus, ils ne sont pas toujours conscients de leurs droits.

Il est désormais nécessaire de reconnaitre le travail des photographes, surtout les amateurs. Il est aussi temps d’instaurer un climat de confiance ainsi qu’un bon rapport entre les photographes et les clients.

 

Laisser un commentaire