Le Corsair International va-t-il disparaître ?

La tentative de rachat de Corsair International par le Groupe Dubreuil, avec déjà en son actif Air Caraïbes, a été vouée à l’échec. Toutefois, le patron de cette compagnie aérienne a affirmé que l’avenir de ce dernier n’est pas inquiétant.

Pascal de Izaguirre est revenu sur l’annonce surprise lors de son entretien sur France O, dans le journal Infômidi du 11 mars 2015, concernant la fin de dialogue entre le Groupe Dubreuil et le Groupe TUI, quant au projet de transaction. Il a déclaré que c’était un projet comme les autres, et dans le monde des affaires, tout peut arriver, comme l’échec d’un projet. Dans son explication, il a affirmé que c’est TUI, son actionnaire qui a rompu les dialogues parce qu’aucune entente n’a pas pu être négociée.

L’échec du projet ne concernent pas les syndicats, a dit Pascal de Izaguirre, pour la seule raison que ce ne sont pas eux qui décident de la stratégie de la compagnie, mais le management et l’actionnaire. Corsair International a perdu 4 millions d’euros avec la grève des syndicats de trois jours. Cette grève avait pour objectif de réclamer des garanties sur la continuité de l’emploi. En parallèle, le Groupe Dubreuil a confirmé que la compagnie ne comportera pas de plan social.

Les 1158 salariés dont 122 pilotes de Corsair International ne seront pas rassurés par tous les discours depuis que ce projet de vente fût abandonné. Le groupe Dubreuil avait pour objectif de profiter d’un retour dès la première année d’exploitation en ce qui concerne les 8,9 millions d’euros de pertes au 30 septembre 2014.

Il ne faut pas oublier que l’inquiétude des syndicats se porte aussi sur le projet du Groupe Dubreuil, avec lequel une nouvelle entité se créera pour l’exploitation des Airbus A350-900 qui arriveront à partir de l’année prochaine. De ce fait, les employés devront mettre leur démission avant de reposer leur candidature, tout en perdant leurs avantages et leur ancienneté.

Laisser un commentaire